Les intelligences multiples – Howard Gardner

41qxw4ra4yl-_sx362_bo1204203200_Enfin un peu d’objectivité !

Après plusieurs lectures ayant d’avantage trait au développement personnel qu’au discours scientifique, je tente d’éclaircir la définition de l’intelligence en me tournant vers le spécialiste de la question, j’ai nommé Howard Gardner, fondateur de la théorie des intelligences multiples. Contrairement à ce que laisse présager le titre de cet ouvrage déjà daté, celui-ci n’est pas un exposé de ce que sont les sept formes d’intelligence identifiées par H. Gardner. Si le chapitre 2 est entièrement consacré à leurs présentations, l’ensemble de l’ouvrage vise plutôt à questionner cette théorie pour contribuer au développement de toutes les perspectives qu’elle implique. Tout au long du chapitre 3, l’auteur s’échine à répondre aux questions soulevées par les curieux, détracteurs, et autres rigoureux savants. Le chapitre 4 est à mon sens le plus intéressant. Au sept intelligences musicale, logico-mathématique, kinesthésique, langagière, spatiale, interpersonnelle et intra-personnelle, Howard Gardner argumente en faveur d’une huitième intelligence naturaliste, et s’interroge sur la définition d’une intelligence spirituelle qu’il ne reconnaît pas en tant que telle, mais qui pourrait se décliner en intelligence existentielle. L’intelligence morale intrinsèquement dépendante de la société dans laquelle elle se développe fait l’objet d’un cinquième chapitre.

La deuxième partie de l’ouvrage intéressera probablement d’avantage les éducateurs, formateurs et enseignants puisqu’elle est consacrée à l’évaluation contextualisée de ces différents types d’intelligence, par opposition à l’évaluation standardisée utilisée notamment pour les tests de QI – qui ne prennent en compte essentiellement que les intelligences langagières et logico-mathématiques.

La dernière partie ouvre des perspectives sociétales et éducatives pour la mise en pratique de ces intelligences et de leur évaluation avec l’objectif avoué de les développer autant que possible dès le plus jeune âge, pour que chacun puisse tirer le meilleur parti de lui-même. Ce dernier point me chagrine, à vrai dire. Optimiser ses capacités et celle de l’enfant… Augmenter toujours les rendements opérationnels et intellectuels de l’individu, quand bien même ceux-ci seraient langagiers, musicaux ou intrapersonnels, représente-t-il véritablement un objectif ? N’y a-t-il pas quelque chose de profondément illusoire dans cette vision du monde et de l’humain ?

Je me dois de conclure ce billet en soulignant que j’ai énormément appris à la lecture de ce livre qui m’invite à affiner encore mon intérêt résurgent pour la psychologie (mes autres lectures sur ce sujet sont ici).


Les intelligences multiples – Howard Gardner
traduit de l’anglais par Y. Bonin, P. Evans-Clark, M. Muracciole et N. Weinwurzel
Retz, 2004, 188 p.
Première publication : Multiple intelligence : the theory in practice : a reader, Basic Books, 1993


Publicités

3 réflexions au sujet de « Les intelligences multiples – Howard Gardner »

    1. Moglug Auteur de l’article

      Merci pour ton message. En effet, je ne suis pas sûre que cette fameuse « quête du bonheur » soit la bonne direction à suivre… Elle implique souvent un brin d’égoïsme qui empêche parfois d’aller vers l’autre. C’est juste une idée en passant… A creuser…

      Aimé par 1 personne

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s