Archives du mot-clé Ouvrir l’oeil

A Lisbonne j’ai pensé à toi – Luiz Ruffato

Sur un rythme effréné et dans un style caractéristique et novateur, usant singulièrement de la ponctuation et des règles typographiques, Luiz Ruffato entraîne le lecteur sur les pas de Serginho, jeune brésilien sans perspective dont la vie bascule progressivement lorsqu’il lui prend l’envie de faire fortune au Portugal. Six années et demi représentent le temps nécessaire à Serginho pour arrêter de fumer et reprendre une nouvelle cigarette ; c’est aussi le temps nécessaire au narrateur pour nourrir l’idée du départ, la concevoir, la mettre en acte et en subir les conséquences avant d’adopter sa nouvelle terre portugaise.

A Lisbonne j’ai pensé à toi est aussi le lieu de rencontre entre deux langues : le portugais brésilien du Minas Gerais et celui plus « classique » de Lisbonne. Jouant avec les mots et expressions, Luiz Ruffato impose à son traducteur, Mathieu Dosse, un véritable défi qu’il relève, ou esquive à l’occasion, en prenant le parti de conserver les termes portugais, offrant au lecteur français quelques sonorités lusophones musicales à souhait !

Un sujet peu connu en France – l’émigration brésilienne – une écriture originale et rythmée, une typographie et des jeux de langues déstabilisants, A Lisbonne j’ai pensé à toi est un titre à découvrir !


A Lisbonne j’ai pensé à toi – Luiz Ruffato traduit du brésilien par Mathieu Dosse
Editions Chandeigne, 2015, 112 p.


Challenges concernés
(cliquez sur l’image pour les détails)

   
 

Mes petites emplettes littéraires… #5

En ce mois de mars, j’ai peu fréquenté les bibliothèques, bien trop vexée le mois passé d’avoir à rendre des exemplaires sans les avoir lu pour cause d’expiration de la durée de prêt – micro-drame de lectrice ! Je me suis rattrapée en librairie – micro-drame de fauchée – et grâce aux copines aussi !

A Rita, j’ai emprunté…

Vanessa, j’ai dévalisé… – un grand merci !

Dans les étagères familiales, j’ai retrouvé…

A L’Esprit Livre, j’ai fêté…

les rencontres du Festival du livre de Bron, Le Printemps des poètes, mon prochain départ en Colombie…et ma découverte d’un bon film tiré d’un bon livre je l’espère !

Au café L’Antre Autre,

les poétesses Joséphine Bacon et Laure Morali m’ont enchantée !

A Bruxelles,

j’ai visité le Musée Magritte et la librairie Tropismes

A la librairie Ouvrir l’oeil…

nous avons parlé le portugais du Minas Gerais avec Luiz Ruffato – moi, j’ai surtout écouté !

Et comme si tout cela ne suffisait pas, à l’heure où vous lirez ces lignes, Quais du polar 2015 aura ouvert ses portes ! Romans noirs en perspectives pour ma prochaine session d’emplettes littéraires 😉