Archives du mot-clé Le Tripode

Archives du vent – Pierre Cendors

archives-du-vent2bpierre2bcendors2btripodeDeuxième virée avec Pierre Cendors. Avec Archives du vent, le lecteur s’écarte sensiblement de l’introspection à l’honneur dans L’invisible dehors. Les personnages ici sont multiples et tous étroitement liés les uns aux autres par le projet fou et cinématographique d’Egon Storm : réaliser trois films et peut-être quatre à l’aide de la technologie du Movicône qu’il a inventée et les faire diffuser après sa mort par son complice, les uns après les autres, un film tous les cinq ans. Outre ce scénario génial et déstabilisant, l’auteur n’hésite pas à voyager dans le temps et l’espace, égarant le lecteur sur toute la longueur du XXIème siècle de la Suède à l’Ecosse en passant par l’Islande, pour former un ensemble complexe et cohérent largement influencé par la théorie des voyages astraux.

Archives du vent est aussi et surtout une perle de littérature à vous faire corner votre livre à chaque page – aussi bibliophile que vous soyez – tant les aphorismes et citations à vous éveiller un mort sont nombreux et incitent à la méditation ou à la réflexion. De petites vérités assénées discrètement et tout juste bonnes à vous remémorer le but de toute littérature digne de ce nom – ou plus simplement digne de ce que j’aime.

Est solitaire celui qui dit Je avec autorité et croit ce qu’il dit.
Est solitaire celui qui vit en sécurité dans ses pensées. Est solitaire celui qui voit le monde à travers elles et ne voit qu’elles.
Storm, lui, voyait au-delà.

Mon histoire ne peut se raconter sans en exclure mes contemporains, tous ceux qui la liront. Quant aux autres, les invisibles, les morts, les ensevelis : ce sont eux qui l’ont écrite. Leur disparition n’a laissé aucun vide.

Soudain je ne disposais plus d’aucun accès en moi-même. J’étais enfermé à l’extérieur. Prisonnier d’une pensée.
D’une pensée d’autrui.


Archives du vent – Pierre Cendors
Le Tripode, 2015, 320 p.


Challenges concernés

photo-libre-plan-orsec-21 102529531

Premières lignes… #25

Pour ceux d’entre nous qui, comme moi, connaissaient Egon Storm ne fût-ce qu’un peu, ses débuts tardifs mais magistraux derrière la caméra avec Nebula, à quarante-sept ans, furent la confirmation que nous attendions depuis longtemps.
Même aujourd’hui, un demi-siècle après sa première sortie en salle, ce film demeure dans les mémoires comme un ovni cinématographique et une prouesse technologique phénoménale. Au temps de ses études à la Kvikmyndaskóli Íslands, l’Ecole islandaise de cinéma, rien pourtant ne démarquait le futur réalisateur de ses camarades, sinon peut-être un air plus lointain, quelque chose dans sa contenance de calme et d’effacé à l’excès.

Archives du vent – Pierre Cendors [incipit]

Un rendez-vous initié par Ma lecturothèque, suivi par Georges, La chambre rose et noireMokaAu café bleuNadègeMon univers Fantasy, La bibliothèque de CélineA la page des livres, Livranthrope, Songes d’une WalkyrieLectoplum, Vague culturelle, Pousse de GingkoColcoriane et Camellia.

Mes petites emplettes… #20

En ce mois de juin,

j’ai emprunté deux livres en bibliothèque, 
et j’ai dû les rendre sans même avoir eu le temps de les ouvrir (lamentable !)

Madame V. m’a prêté…
un livre tout droit sorti d’une opération Masse Critique de Babelio

orage800bord

Un cadeau, 
❤ j’ai reçu, tout lu ❤

thumb-large_lobe_140x210_103

Le deuxième opus du Grand Trip des éditions du Tripode
est arrivé

13501985_1606968459613648_3877309361937370353_n

(c) Yannick Sage-Glarner

Et surtout, je découvre les éditions L’âge d’homme
avec ce recueil de poésie

c_cejovic_icones-z

 

Mes petites emplettes… #17

Avec le printemps, reviennent les excès en tout genre. Si j’ai presque su me contenir en bibliothèque, en revanche mes bonnes résolutions se sont toutes envolées en librairie. Je ne suis pas prête d’arriver au bout du plan ORSEC !

En bibliothèque, j’ai emprunté varié…

Aux éditions du Tripode, j’ai expérimenté le Grand Trip !
(ce ne sont pas mes ongles sur la photo)

12670786_1050211195041238_7987889618284050848_n

Anguille sous roche – Ali Zamir

A L’étourdi de Saint Paul,
j’ai déniché deux pures merveilles…

 

A L’esprit livre,
j’expérimente de nouveaux auteurs et renoue avec un plus ancien

 Dans les étagères d’un ami,
j’ai fouiné…

1540-1

Et un cadeau, j’ai reçu !
Merci Marine 😀

bohumil-hrabal-la-chevelure-sacrifiee