Vague, perdue au fond des sables monotones…

Ville morte

Vague, perdue au fond des sables monotones,
La ville d’autrefois, sans tours et sans remparts,
Dort le sommeil dernier des vieilles Babylones,
Sous le suaire blanc de ses marbres épars.

Jadis elle régnait ; sur ses murailles fortes
La Victoire étendait ses deux ailes de fer.
Tous les peuples d’Asie assiégeaient ses cent portes ;
Et ses grands escaliers descendaient vers la mer…

Vide à présent, et pour jamais silencieuse,
Pierre à pierre, elle meurt, sous la lune pieuse,
Auprès de son vieux fleuve ainsi qu’elle épuisé,

Et, seul, un éléphant de bronze, en ces désastres,
Droit encore au sommet d’un portique brisé,
Lève tragiquement sa trompe vers les astres.

Albert Samain, Au jardin de l’infante

Merci Maude.

 

J’ai récemment participé à une chaîne poétique qui me permet de recevoir des poèmes envoyés (la plupart du temps) par des inconnus. J’ai choisi de vous les partager ici.

2 réflexions au sujet de « Vague, perdue au fond des sables monotones… »

  1. ugolini christian

    Je découvre avec plaisir votre blog grâce à Alejandra Pizarnik. Au Jardin de l’infante me rappelle ce poème de Shelley: Ozymandias
    I met a traveller from an antique land
    Who said: « Two vast and trunkless legs of stone
    Stand in the desert. Near them, on the sand,
    Half sunk, a shattered visage lies, whose frown,

    And wrinkled lip, and sneer of cold command,
    Tell that its sculptor well those passions read,
    Which yet survive, stamped on these lifeless things,
    The hand that mocked them and the heart that fed,

    And on the pedestal these words appear:
    ‘My name is Ozymandias, king of kings:
    Look on my works, Ye Mighty, and despair!’

    Nothing beside remains. Round the decay
    Of that colossal wreck, boundless and bare,
    The lone and level sands stretch far away. »

    J’aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s