Elle s’accroche partout…

Elle s’accroche partout,
Aux murs, sur un fil,
Se faufile dans les interstices
S’entremêle avec celles et ceux qui l’entourent.

Bientôt elle laisse s’échapper
De douces pétales violacées
Qui viendront tapisser le sol

Se déploient alors avec majesté
Des feuilles d’un vert pâle
Qui vont former de grandes lianes
Et grandir jusqu’à toucher le ciel

Elles permettront l’été venu
De s’abriter du soleil brûlant
Et de profiter ainsi
D’une liberté retrouvée

Je me nomme la glycine

 

Merci Franck !

 

J’ai récemment participé à une chaîne poétique qui me permet de recevoir des poèmes envoyés (la plupart du temps) par des inconnus. J’ai choisi de vous les partager ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s