Premières lignes… #17

Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le  boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l’été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d’autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c’est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j’étais leur premier enfant. Je tourne une page de l’album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n’est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j’ai deux ans et demi, et ma sœur vient de naître. J’en fus, paraît-il jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j’étais fière d’être l’aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu’un nourrisson cloué dans son berceau. J’avais une petite sœur : ce poupon ne m’avait pas.

Mémoires d’une jeune fille rangée – Simone de Beauvoir [incipit]

Un rendez-vous initié par Ma lecturothèque, suivi par Georges, La chambre rose et noireMokaAu café bleuNadègeMon univers Fantasy, La bibliothèque de CélineA la page des livres, Livranthrope, Songes d’une Walkyrie, et Lectoplum.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Premières lignes… #17 »

    1. Moglug Auteur de l’article

      C’est la première fois que je lis un de ces textes. Autant j’ai eu du mal à décrocher du bouquin, autant je ne suis pas sûre d’aimer, je reste un peu sur ma faim. Dans Mémoires d’une jeune fille rangée, elle soulève plus de questions qu’elle n’y répond. J’en attendais trop…

      Aimé par 1 personne

      Répondre
      1. Mokamilla

        C’est peut-être lié au fait qu’il s’agisse du premier volet d’une œuvre immense. Elle pose certains jalons et et marque la naissance de son parcours autobiographique… Les réponses viennent ensuite. (Quand aux questions sans réponse, j’ai l’impression que c’est le principe même de la réflexion philosophique et ça peut générer bien des frustrations.)

        Aimé par 1 personne

        Répondre
    1. Moglug Auteur de l’article

      Comme je le dis juste au-dessus à Moka, je reste sur ma faim et je n’ai pas vraiment envie de tenter la suite… Du coup, tu me confirmes dans mon idée.

      J'aime

      Répondre
  1. Ping : Premières lignes #23 – Ma Lecturothèque

  2. Ping : Premières lignes #24 – Ma Lecturothèque

  3. Ping : Premières lignes #25 – Ma Lecturothèque

  4. Ping : Premières lignes #26 – Ma Lecturothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s