Premières lignes… #12

La Maison se dresse aux confins de la ville, en bordure d’un quartier appelé les « Peignes » où d’interminables immeubles sont alignés en rangs crénelés, telles des dents plus ou moins régulières. Séparées à la base par des cours de béton servant d’aires de jeux, les tours sont percées d’innombrables yeux. Là où elles n’ont pas encore poussé, s’étendent des ruines masquées par des palissades. Les enfants, d’ailleurs, s’intéressent bien plus aux décombres qui s’y cachent, refuge des rats et des chiens errants, qu’aux espaces aménagés pour eux.
C’est sur ce territoire neutre, à la frontière entre deux mondes, les immeubles et les terrains vagues, que fut bâtie la Maison. On l’appelle aussi « la grise ». Son ancienneté la rapproche des ruines, derniers vestiges des édifices de son temps. Elle est isolée – les tours gardent leurs distances – et, plus large que haute, elle ne ressemble pas du tout à une dent. Ses trois étages donnent sur une autoroute. Son toit est hérissé d’antennes et de fils, sa chaux s’effrite, ses lézardes pleurent. Elles est aussi dotée d’une cour, un long rectangle cerné de grillage. Autrefois, sa peinture était blanche. Désormais c’est le gris qui domine, sauf pour le mur à l’arrière, qui a jauni. Côté cour, s’entassent garages, appentis, bacs à ordures et niches à chiens. La façade, quant à elle, est triste et nue. Comme on pourrait s’y attendre.
Personne ne l’admettra, mais les habitants des tours ne voient pas la Maison grise d’un bon œil. Ils préféreraient ne pas l’avoir dans leur voisinage. Ils préféreraient en vérité qu’elle n’existe pas du tout.

La Maison dans laquelle – Mariam Petrosyan

Un rendez-vous initié par Ma lecturothèque, suivi par Georges, La chambre rose et noireMokaAu café bleuNadègeMon univers Fantasy, La bibliothèque de Céline, et A la page des livres.

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « Premières lignes… #12 »

    1. Moglug Auteur de l’article

      Il se passe beaucoup de choses dans cette maison. Je te conseille de la visiter si tu es partante pour un énorme roman qui te tienne en haleine quelques semaines. Je suis en train de le lire, je ne l’ai pas fini mais ceux que je connais qui l’ont terminé le considère comme une lecture vraiment marquante. 😉

      J'aime

      Répondre
  1. Ping : Premières lignes #14 | Ma Lecturothèque

  2. Ingannmic

    Je l’ai repéré en librairie la semaine dernière, attirée par une petite note du libraire dithyrambique à son sujet, et par l’objet en lui-même, esthétique, comme toujours, chez les Editions Toussaint Louverture.
    Le commentaire d’Horizon des mots, et ces premières lignes achèvent de me convaincre !

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. Moglug Auteur de l’article

      On me l’a conseillé en librairie aussi. Je lis par petites touches. On me l’a tellement encensé que pour l’instant, je suis toujours dans l’attente que quelque chose d’incroyable arrive… J’espère ne pas être déçue ! En tout cas, je peux te confirmer que les premiers chapitres sont très bons^^

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s