La condition magique – Hubert Haddad

Voilà bien longtemps que je ne m’étais pas laissée guider par le hasard dans mes choix de lectures : aucun conseil de libraire, d’ami ni même de blogueur. Une simple couverture Zulma en évidence sur une table de la librairie Terre des livres, un format poche, pas même une nouveauté, ni le moindre petit mot pour attirer l’œil. La quatrième de couverture rehaussée de superlatifs et autres adjectifs grandiloquents : richissime, extravagant, himalayens, quête d’absolu, foisonnant, vertigineux…
Des personnages tape-à-l’œil : jeune et fragile étudiante, beau ténébreux endeuillé et incompris, universitaire blasé. Rien n’aurait dû les rassembler mis à part la fantaisie de leur auteur.

Si j’ai, dans un premier temps, accroché au style de l’auteur et aux descriptions des sommets du toit du monde ouvrant le récit, si j’ai été intriguée par les dérives désespérées de Marghrète, j’ai aussi rapidement perdu le fil de ces histoires banales et décousues qui auraient voulu trouver leur sens sur les cimes himalayennes. Entre l’introduction et la conclusion sommitales se déroule un ennuyeux quotidien intellecto-universitaire mêlé d’allusions à Descartes et d’abus sectaires peu crédibles dont je suis finalement restée très distante.

Je garde de ce livre un arrière-goût de traîtrise : j’en attendais beaucoup et l’écriture sophistiquée me faisait miroiter un scenario exigeant et cohérent. J’hésite à tenter l’aventure une seconde fois.

Avez-vous lu et aimé un livre de Hubert Haddad ? Si oui, lequel et pourquoi ?


La condition magique – Hubert Haddad
Zulma, 2014, 281 p.
Première édition : 1997


Publicités

19 réflexions au sujet de « La condition magique – Hubert Haddad »

  1. anne7500

    Le peintre d’éventail, un roman au Japon et l’évocation de la catastrophe de Fukushima, très beau. Et j’ai bien aimé Vent printanier, un petit recueil de nouvelles autour de la mémoire de la shoah.

    J'aime

    Répondre
  2. Marilyne

    Je confirme pour le Peintre d’éventail ( et j’y ajoute le recueil de Haïkus qui l’accompagne, absolument pas  » marketing « , H.Haddad est poète, il a d’ailleurs écrit d’abord ce recueil poétique )

    Aimé par 1 personne

    Répondre
  3. Lili

    Hop, je t’apporte un 3eme vote positif pour « Le peintre d’éventail » 🙂
    « La condition magique » me tentait bien mais tu me fais hésiter du coup.

    J'aime

    Répondre
  4. jerome

    J’ai à peu près tout lu d’Hubert Haddad. Le peintre d’éventail est formidable, oui. Dans un autre genre, Opium Poppy a été une grosse claque. Et son nouveau roman, Ma, qui sort début septembre et que j’ai déjà eu la chance de lire, est excellent.

    J'aime

    Répondre
    1. Moglug Auteur de l’article

      Merci ! Je tenterai donc Le peintre d’éventail et aviserai en fonction de celui-ci pour les autres. Est-ce que tu as aussi lu La condition magique ? Qu’en as-tu pensé par rapport aux autres ?

      J'aime

      Répondre
    1. Moglug Auteur de l’article

      C’est vrai que maintenant que tu le dis j’ai rarement été déçue par un livre édité chez Zulma… Quoique L’embellie d’Olafsdottir n’était pas aussi bien que Rosa Candida par exemple…
      Disons que ce n’est jamais vraiment mauvais ni complètement inintéressant, mais on y est parfois moins sensible…

      Aimé par 1 personne

      Répondre
  5. Alison Mossharty

    C’est dingue, j’ai lu du même auteur Le Peintre d’éventail et j’ai eu exactement le même ressenti. Une écriture de qualité qui nous fait continuer et espérer quelque chose mais des péripéties pas assez développées et prenantes. Comme quoi, j’hésitais à redonner une chance à l’auteur mais je crois que je vais m’en passer ! (les couvertures de cet éditeur me font le même effet, quand je veux choisir un livre au hasard en bibliothèque je me retrouve souvent dans la main avec des livres de Zulma ^^)

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. Moglug Auteur de l’article

      Plusieurs personnes m’ont conseillé Le peintre d’éventail mais du coup, tu me fais douter là… Si celui-ci t’a déçu, j’ai peut-être pas trop intérêt à réessayer…

      J'aime

      Répondre
        1. Moglug Auteur de l’article

          Ouhlala ! Si tu as envie de le lire, ne m’attends pas ! Je garde Le peintre d’éventail dans un coin de ma tête mais d’ici que je le lise et le chronique, il peut se passer des mois !

          J'aime

          Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s